Si vous aussi êtes nostalgique des jeux old gen, et que votre rêve serait de pouvoir jouer aux consoles de votre enfance à l’aise au fond de votre canapé, à partir d’une seule et même machine, cet article est fait pour vous. De l’arcade jusqu’à la PSP en passant par l’incontournable Game Boy, nous allons voir comment créer la console ultime, à partir d’un ordinateur quelconque et d’une distro Linux fantastique, Lakka.

De quoi faire une console bien pratique

Vous aurez besoin de:

  • L’image de la dernière version de Lakka, les "Nigtly Builds" sont les plus récentes. Téléchargez le fichier se terminant par .img.gz le plus récent à l’adresse suivante: http://sources.lakka.tv/nightly/Generic.i386/
  • Le logiciel Win32DiskImager, qui va vous permettre de graver l’image de Lakka sur une carte SD ou clé USB quelconque (minimum 256 mo).
  • Une manette compatible PC, cela peut être une manette Xbox 360, un gamepad USB lambda, ou bien ma préférence, de bonnes vieilles manettes PsOne DualShock (celles avec les joysticks) branchées sur un adaptateur USB "Twin USB Joystick". La plupart des manettes sont reconnues, et chaque nouvelle version de Lakka apporte de nouvelles compatibilités.
  • Un logiciel de compression comme Winrar ou 7-Zip.
  • Un ordinateur. Il faut noter que Lakka fonctionne mieux sur du matériel graphique Intel, et que selon le PC l’émulation de certaines consoles 3D ne fonctionnera pas (pas de N64 pour les machines 32 bits). Tout dépend du support du matériel de la machine, et de son ancienneté! J’ai choisi un Acer Aspire Revo R3600 de 2009, chipset Intel, graphiques AMD (sigh). Petit et portable, parfait pour quand je bouge. L’installation de Lakka efface l’intégralité du disque dur, donc veillez bien à tout sauvegarder avant de passer à la suite du tutoriel.

Étapes d’installation de Lakka

  • Décompressez l’archive .img.gz contenant l’image .img de Lakka avec 7-zip ou tout autre logiciel de décompression.
  • Connectez la clé USB ou carte SD sur laquelle vous allez graver l’image de Lakka.
  • Installez puis lancez Win32DiskImager, choisissez la lettre de votre clé / carte, allez chercher l’image de Lakka, puis appuyez sur "Write". Patientez le temps que la gravure se fasse.

  • Débranchez votre clé, branchez la sur l’ordinateur éteint, et bootez dessus (généralement F12 durant l’affichage du logo du constructeur)
  • Le menu de Lakka doit s’afficher. Il y a deux options: "Run Installer", pour l’installer sur votre disque dur, et "Run Live", pour lancer Lakka à partir de la clé USB, sans rien changer sur la machine.
  • Choisissez "Run Installer" > "Ok" > "Quick Install…" > "Ok". Une barre de progression va défiler, indiquant la progression de l’installation du système. Une fois terminé, il vous sera demandé de "Reboot", de redémarrer. Validez et retirez votre clé.
  • L’ordi va redémarrer, le système va faire une ou deux opérations, et le menu de Lakka, semblable au XMB d’une console Playstation, va s’afficher. Victoire, vous avez réussi!

Youpi!

Ajouter des Roms dans la bestiole

Et là, ça devient coton. Pour transférer des roms sur Lakka, celle ci doit être connectée au réseau Internet. Et Lakka ne supporte pas encore la connexion par Wifi. Donc vous devez impérativement relier Lakka à votre Box à l’aide d’un câble Ethernet.

Quand tout cela est branché, Lakka devrait apparaître sur le réseau Windows. Si tout se passe bien, en ouvrant le dossier Lakka, plusieurs dossiers devraient apparaître: "Roms", "SaveFiles", "Screenshots"… Super! Vous n’avez qu’à glisser vos roms dans le répertoire dédié, et bon à savoir Lakka supporte les sous dossiers. Mais voilà, quand Linux rencontre Windows, tout ne se passe pas toujours comme prévu…

Si:

  • Lakka n’apparaît pas sur le réseau
  • Lakka apparaît mais est inaccessible

ne vous embêtez pas, il y a quelques solutions qui trainent sur les forums, mais bon elles n’ont jamais fonctionné de notre côté. La solution optimale est d’y accéder par une distro Linux, nous allons donc graver Ubuntu Linux d’une manière semblable à celle pour l’image de Lakka, en utilisant Linux Live USB Creator. Voici les étapes:

  • Téléchargez Lili Usb Creator à cette adresse
  • Branchez une clé de quelques gigaoctets vidée de son contenu, lancez Lili, et veillez à bien sélectionner les options encadrées ci dessous:

Appuyez sur l’éclair, patientez, Ubuntu va être installé sur votre clé! Éteignez l’ordinateur avec lequel vous voulez transférer les roms sur Lakka, bootez sur la clé en utilisant la même méthode que pour Lakka, et choisissez de tester Ubuntu sans rien installer sur l’ordinateur hôte. Une fois Ubuntu lancé, allez sur le réseau, double cliquez sur "Lakka", et miracle, tout devrait s’afficher sans souci!

Image lakka.tv

Voilà, il ne reste plus qu’à télécharger des roms, et de tout glisser dans la bêbête! Happy Gaming!

Aller plus loin

  • Par défaut, Lakka ne permet de jouer qu’aux jeux de SNES et GameBoy/Color. Pour la plupart des autres émulateurs, il faut télécharger les bios des machines correspondantes et les mettre dans le dossier SYSTEM. Vous pouvez trouver la liste des bios à cette adresse, mais puisque vous êtes sur Webergine, nous avons pensé à vous et voici la quasi totalité des bios de consoles à télécharger
  • Ajouter des roms directement sur la clé (pour le mode Live): Démarrez Lakka une première fois en mode Live, afin que les dossiers pour les roms etc. soient créés, puis installez Paragon ExtFS pour Windows. Ce logiciel vous permettra de naviguer dans le support sur lequel est installé Lakka et les autres disques formatés en ext4, ext2… Vous n’avez qu’à ouvrir la partition qui contient les dossiers "Roms", "System", et d’y glisser les fichiers correspondants.

Notre classement des meilleurs sites de téléchargement de ROMS

Si vous avez suivi notre tutoriel avec succès, vous devez avoir une folle envie de farcir votre machine des meilleurs jeux retro existants. Mais voilà, où diable télécharger des roms sans trop s’embêter? Voici notre sélection:

  • Edge Emu : Pour nous, y’a pas mieux. Simple, complet, rapide et efficace. Des roms en toutes les langues, et les bios en prime. Ze Site. http://edgeemu.net/
  • Nitroroms : Dans la lignée des sites simples et efficaces, vous pourrez trouver votre bonheur sur Nitroroms. Attention toutefois, il y a des quotas de téléchargement. http://nitroroms.com
  • LoveRoms : Bien arrangé et haut en couleurs, un autre site qui fait très bien son travail. N’oubliez juste pas de décocher l’option « Use LoveROM Download Manager », afin de télécharger vos roms directement. http://www.loveroms.com/
  • Rom Hustler : Téléchargements directs, site sans fioriture. Très bien. http://romhustler.net/
  • EmuParadise : Un classique. http://www.emuparadise.me/
  • CoolRom : Pour la forme, vous vous êtes surement déjà arrêté sur un des premiers de la liste, et vous avez raison :) http://coolrom.com/

Bon jeu!

Article précédent Article suivant