J’ai acquis récemment un Power Macintosh G3 "Blue and White", sorti en 1999 et prenant la poussière depuis bien des années. Je décidais de m’occuper en prenant comme défi sa remise en marche, ce qui, quand on vient du monde Windowsien, amène a découvrir un nouvel univers (ce qui est relatif car j’ai déjà entrepris de transformer un Acer Aspire 5738z en Hackintosh, opération qui sera surement détaillée un jour sur Webergine). Bref, il était temps de se remettre à croquer des pommes.

Fun fact: Le design de la Xbox 360 s’inspire de l’un de ces deux modèles

L’appareil, en plus d’être une oeuvre d’art acidulée fleurant bon le Apple de la fin des 90s, est bien pensé pour le néophyte ou technicien voulant jeter un coup d’oeil ou opérer dans les entrailles de la bête: la tour s’ouvre comme un livre, screw-less (comprenez sans vis aucune), faisant penser à un modèle contemporain de DELL, l’Optiplex GX270. Une fois ouvert, il est donc aisé de garder le PowerPC en L pour la maintenance, tout en pouvant l’allumer sans tout remonter (évidemment il est déconseillé de mettre les mains dedans lorsque la machine est en marche).

Le BSOD du Mac

Environ 400 mo en barrettes de RAM étaient présentes (type SDRAM PC100), le disque dur de 12go originel était HS (boucan d’enfer), nous avions donc le tristement célèbre écran "Point d’interrogation" s’affichant au démarrage, signifiant que l’accès au disque de démarrage était impossible. J’ai donc changé le disque dur par un de 80go (provenance: une vieille tour sous XP), et le lecteur CD par un lecteur DVD/RW LG. J’ai aussi tenté l’insertion d’un lecteur de disquettes, mais la nappe montant jusqu’au lecteur CD est malheureusement trop courte. La transplantation d’organe étant terminée, restait le plus gros: la réinstallation du système.

Réinstallation du Système d’un Power Macintosh G3 B&W

Originellement livré avec Mac OS 8.5.1 ou 8.6, la gamme G3 est upgradable jusqu’à la version 10.4.11 "Tiger". L’installation de Mac OS X 10.4 tenant sur un DVD ou plusieurs CD au vu de sa taille (+ de 2go), j’ai donc d’abord voulu vérifier si tout fonctionnait bien en gravant une image CD de la version Mac OS 9.2.2 (fin 2001) trouvée sur l’excellent site dédié à l’abandonware WinWorldPC. Il est bon de savoir que l’ensemble des versions jusqu’à la 10.1 "Puma" tient sur un seul CD. A partir de la version 10.2 "Jaguar", l’image disque fait plus de 700 mo, ce qui requiert soit plusieurs CD, soit un DVD.

L’image de 9.2.2 étant un .iso, je l’ai gravée simplement avec PowerISO. J’insiste sur ce point car toutes les images ne sont pas au format ISO, ce qui fait que l’on doit changer de logiciel ou de technique selon l’image disque disponible. Une fois l’image gravée (de préférence en vitesse moyenne, j’ai choisi 16x), avant de booter sur le CD, j’ai pris soin de faire un reset de la PRAM, en gros la mémoire des paramètres de l’ancienne installation (volume, zone, clavier, cache disque…). Voici la commande pour remettre à zéro la "Parameter Ram":

  • Allumer l’ordi. A l’entente de la mélodie de démarrage, maintenir simultanément les touches Commande (touche Mac) + Option (touche ALT) + P + R. L’ordi va alors se relancer en rejouant la mélodie. Voilà, opération accomplie!

Source de l’image : macexpertguide.com

Maintenant que les paramètres sont remis à zéro, il est temps de booter sur le CD d’installation de 9.2.2. Pour changer le support de boot sur Mac, pas de bios ou de F12, deux choix:

  • Maintenir la touche "C" appuyée lors de la mélodie de démarrage. Simple.
  • Maintenir les touches Commande + Option + O + F afin de faire apparaitre l’ "open firmware" , sorte d’équivalent du BIOS mais en pures lignes de commandes. Une fois le terminal affiché, tapez simplement "boot cd". A noter que cette option est surtout pour des démarrages spécifiques et peut vous retourner des erreurs de "load-size".

Une fois que l’interface est lancée, il n’y qu’à suivre les simples instructions d’installation afin de se retrouver avec un Mac fonctionnel. Ne pas oublier de choisir une "Clean Install" dans les options, ainsi que le format "Mac Extended" journalisé pour le disque.

Une fois que l’on est sûr que tout tourne, le mieux est de passer à la dernière version supportée du Powermac: OS X Tiger, version 10.4.11, datant de fin 2007. Pour être certain que tout puisse marcher comme sur des roulettes, quelques petites vérifications s’imposent:

  • 256 mo de RAM minimum.
  • Quelques dizaines de gigas d’espace disque.
  • La version la plus récente de l’open firmware installée: Dans notre cas la 1.1. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez trouver le fichier ici (lien direct vers le fichier .bin).
  • Si la machine supporte le boot de DVD par votre lecteur. Dans mon cas c’est un lecteur LG qui semble ne pas être compatible avec les G3. Je me suis retrouvé à graver une image DVD complète de Tiger, pour rien. J’ai donc entrepris de graver l’installation CD.

Prévoyez donc 4 CD, les images disque se trouvent sur le fameux site Macintosh Garden (lien). Les archives à télécharger sont TigerCD1.toast.zip, TigerCD2.toast.zip, TigerCD3.toast.zip, et bien sûr TigerCD4.toast.zip. Prendre aussi TigerUpdates.dmg.zip afin de pouvoir passer de la version 10.4 à la mise à jour 10.4.11.

Le fait que les images soient au format .toast au lieu de .iso ou .dmg (lui aussi supporté par PowerISO) ne vous aura sans doute pas échappé. Roxio Toast Ultimate est un logiciel de gravure / création d’image sous Mac. Pour graver une image toast, deux solutions:

  • Posséder un Mac avec Roxio et graver tout ça. Quand on a pas d’autre mac ou pas le logiciel, pas facile.
  • Utiliser le logiciel Windows Infra Recorder, sélectionner "Write Image", "All Files (.)" puis sélectionnez l’image Toast à graver.

Une fois vos quatre disques gravés, insérez la première galette dans le Mac, bootez avec la touche C, et suivez tranquillement l’installation (une petite demi heure). Appliquez ensuite les mises à jours contenues dans "Tiger_Updates.dmg" (principalement des maj Java). Voilà, sortez le col roulé, vous avez un Powermac G3 tout beau tout chaud, sous Tiger!

Source: Wikipedia

Logiciels compatibles avec Mac OS X Tiger 10.4.11 sous Power Macintosh G3 avec leurs numéros de version

Mais voilà, quelles versions de logiciels restent compatibles avec Tiger? Les années passent… Pas de panique, voici une liste que j’alimente au fur et à mesure, n’ayant pas pu trouver mon bonheur sur le net:

  • Microsoft Office 2008 pour Mac (ne pas oublier les Service Pack)
  • Adoble Lightroom 1.0
  • Adobe Photoshop CS3
  • Roxio Toast 7.0
  • iLife ’05
  • iTunes 8.2.1 (retiré de iLife à partir de la version ’08)
  • AppCleaner 1.2.2
  • LibreOffice 4.0.6.2

Article précédent Article suivant